L’Absence de mécanismes de partage des bénéfices et de gestion de plaintes : Un catalyseur des violations des droits de l’homme et d’usage dans le village Nkoungou.

Les populations des villages Nkoungou, Nfignou, Tchiobo 2, et Mongo-Tandou, de la sous préfecture de Loango dans le Kouilou ont été sensibilisées et formées le 26 septembre 2020 sur le processus REDD+, les mécanismes de partage des bénéfices et de gestion des plaintes en lien avec la gestion durable des forêts, les mesures barrières de lutte contre la pandémie à Covid 19 et les impacts de cette pandémie sur leurs activités agricoles. Cette activité a été réalisée dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Intégrité dans les initiatives climatiques comme REDD+ », financé par l’Agence Française de Développement (AFD).

Plus d’une quarantaine de personnes ont été touchées par cette activité ayant pour objectif de former les communautés locales et populations autochtones, les groupements des femmes et des jeunes sur la REDD+ et sur l’outil CAJAC afin de susciter une prise de conscience citoyenne et leur implication dans le suivi et la dénonciation des cas de corruption dans le processus REDD+ et le secteur forestier.

Fichier attachéTaille
PDF icon RPDH - Formation processus REDD + - 26 Sept. 2020330.29 Ko
Etiquettes

0 Comments